SIMULATION DE PHISHING

Réduisez les risques associés aux cybermenaces. Réalisez des simulations de phishing efficaces dans le cadre de votre stratégie de formation des employés en cybersécurité.

Qu’est-ce qu’une simulation de phishing ?

Une simulation de phishing (hameçonnage) consiste à transmettre des e-mails de phishing réalistes aux employés afin d’évaluer leurs comportements en ligne et de tester leurs niveaux de connaissance en ce qui a trait aux cybermenaces. Ces e-mails reproduisent les cyberattaques auxquelles les professionnels peuvent faire face dans leurs activités quotidiennes, au travail et dans leur vie personnelle.

Quel est l’objectif d’une simulation de phishing ?

Les simulations de phishing vous assurent que vos employés sont en mesure de détecter et d’éviter les cybermenaces comme le phishing, l’ingénierie sociale et les ransomwares, entre autres. Ces tests d'hameçonnage peuvent faire partie de n’importe quelle formation en sensibilisation à la cybersécurité. Ils contribuent à réduire le risque, à améliorer la résilience face aux menaces et à créer une culture organisationnelle axée sur la sécurité.

Pourquoi est-il important de planifier des simulations de phishing ?

Les simulations de phishing contribuent à bonifier n’importe quel programme de formation en sensibilisation à la sécurité. Elles permettent d’enseigner aux employés à détecter et à éviter les attaques de phishing dans un environnement sécuritaire. Les simulations sont plus efficaces lorsqu’elles sont basées sur des cybermenaces réalistes, auxquelles les utilisateurs pourraient être confrontés dans leur quotidien. En intégrant les plus récentes menaces d'hameçonnage dans votre programme de formation en sensibilisation à la cybersécurité, vous vous assurez de toujours offrir les informations les plus à jour à l’ensemble de votre équipe.

Comment fonctionne une simulation de phishing ?

Les simulations de phishing ressemblent à une vraie cybermenace. Elles sont transmises à vos employés par l’entremise d’un logiciel-service similaire à celui offert par Terranova Security. Les destinataires qui cliquent sur le lien malveillant échouent au test puisque si l’e-mail de phishing avait été réel, ils auraient compromis des informations sensibles. Les organisations peuvent surveiller les comportements de leurs employés pendant les simulations d'hameçonnage en effectuant un suivi de leurs actions. Ils peuvent ainsi évaluer leur niveau de risque.

Il est généralement recommandé que les organisations réalisent ces exercices entre 4 et 10 fois par année pour atteindre une réduction optimale du taux de clic.

Les simulations de phishing sont-elles efficaces ?

Selon les résultats du tournoi mondial d'hameçonnage, le Gone Phishing Tournament 2022, près d’un utilisateur sur 10 clique sur le lien inclus dans un e-mail de phishing. Historiquement, les organisations qui effectuent plus de simulations dans une année ont plus de facilité à réduire leur taux de clic en dessous de ce seuil. Combinée à une formation en sensibilisation à la cybersécurité multidimensionnelle, la solution de simulation de phishing de Terranova Security contribue à l’acquisition de connaissances essentielles liées aux menaces, tout en assurant une expérience simplifiée d’un point de vue administratif.

Comment réaliser facilement une simulation de phishing ?

La réalisation d’une simulation de phishing ne devrait pas être complexe. Bien souvent, les outils de simulation de phishing n’offrent pas d’option de personnalisation, manquent de données ou ne s’intègrent pas facilement à la formation en sensibilisation à la sécurité de l'information de votre organisation. La plateforme de simulation de phishing de Terranova Security répond à ces défis. Elle vous permet de personnaliser des modèles d'e-mails de phishing, de suivre et d’évaluer les progrès des utilisateurs, et bien plus.

GPT-logo-light-smaller

Comparez vos performances en matière d'hameçonnage à des références mondiales

Obtenez les derniers résultats Gone Phishing Tournament.

Quelles sont les caractéristiques d’un bon logiciel de simulation de phishing ?

Le meilleur logiciel de simulation de phishing combine une interface flexible, facile à utiliser et comprend des modèles de e-mails de phishing basés sur des exemples réels de cybermenaces. Ils ciblent des comportements précis et imitent des cybermenaces fréquentes. Terranova Security offre une grande variété de solutions de simulation de phishing à toutes les organisations, quels que soient leur taille, leur secteur et leur région. Elle fournit aux leaders en sécurité les outils dont ils ont besoin pour s’assurer que les données confidentielles sont protégées contre les pirates informatiques.

real-threats-small

Reproduction de cybermenaces réelles

Les modèles d'e-mails de phishing de Terranova Security reproduisent des attaques réalistes qui peuvent survenir à tout moment. Ils comprennent par exemple des messages de confirmation d’envoi frauduleux et de fausses offres de cartes-cadeaux ou de remboursement.

Easy-to-use interface-small

Interface facile à utiliser

La plateforme de sensibilisation de Terranova Security vous permet de facilement créer, déployer et évaluer des scénarios d'hameçonnage.

Customizable phishing-small

Scénarios de phishing personnalisables

Les administrateurs peuvent personnaliser chaque aspect des scénarios de phishing proposés par Terranova Security, du contenu de l’e-mail de phishing à la définition des feuilles de style CSS de la fausse page de renvoi.

program integration-small

Intégration harmonieuse au programme de formation

Quel que soit le programme de sensibilisation à la cybersécurité que vous avez ou que vous souhaitez mettre en œuvre, vous trouverez des modèles qui correspondent à vos sujets de formation et à vos objectifs de sécurité.

Data-driven-small

Mesure de la performance basée sur des données

Prenez des décisions éclairées, basées sur des données, pour votre stratégie de sensibilisation à le phishing grâce aux fonctions d’analyse approfondie et de création de rapports.

Quels sont les 4 types de phishing ?

Parmi les centaines de techniques de phishing qui existent, voici les quatre types les plus fréquents.

Hameçonnage par e-mail

Dans le cas d’une attaque de phishing par e-mail, le sentiment d’urgence est prédominant. Les arnaqueurs ciblent de nombreux destinataires. Ils leur envoient un e-mail qui paraît légitime et qui les encourage par exemple à modifier leurs mots de passe ou à mettre à jour leurs informations personnelles ou les données associées à leur compte.

Quel est le pourcentage de destinataires qui cliquent sur les tentatives de phishing par email ? Découvrez-le ici.

Hameçonnage par texto

Cette tactique de phishing ressemble beaucoup celle par e-mails. Les pirates informatiques tentent de dérober des informations personnelles en envoyant des textos incitant les destinataires à répondre ou à pose certaines actions. En cas de refus de la part de l’individu ciblé, les criminels vont parfois jusqu’à le menacer.

En savoir plus

Spear Phishing

Le spear phishing ou harponnage repose sur l’utilisation de messages électroniques pour mener une attaque ciblée contre un individu ou une entreprise. Les criminels recueillent des informations personnelles à propos de leur cible et les utilisent pour leur envoyer un e-mail personnalisé et crédible.

En savoir plus

Fraude du président

Les cybercriminels se font passer pour un cadre supérieur ou un collègue de leur victime et envoient un e-mail pour lui demander d’effectuer un virement bancaire ou de fournir des informations fiscales.

Comment prévenir le phishing ?

L’éducation sur les cybermenaces les plus fréquentes est la meilleure façon de prévenir la violation de données causée par le phishing. La mise en œuvre d’initiatives de sensibilisation à la sécurité de l’information combinée à de la formation et à des simulations d'hameçonnage est la recette idéale pour renforcer la protection des données. En favorisant les conversations sur le sujet en dehors des périodes de formation prévues, vous contribuerez également à maintenir la vigilance de vos employés face aux attaques de phishing.

Pour plus d’information sur les façons de renforcer votre stratégie de prévention du phishing, visitez la page Cyberpedia « Qu’est-ce que le phishing?» de Terranova Security.

FAQ

Exemples de phishing

La plupart des attaques de phishing sont menées par e-mail. Elles utilisent un lien malveillant pour emmener leurs victimes à divulguer des données ou infecter leur appareil. Il existe différentes sous-catégories d’attaques de phishing, comme le spear phishing, le phishing par texto et le phishing vocal, la fraude du président et la compromission de l'e-mail d’affaires, entre autres.

Pour plus d’information sur les différents exemples de phishing, visitez le Hub de cybersécurité et téléchargez notre contenu gratuit dès aujourd’hui.

Exemples de e-mails de phishing

L’un des exemples classiques de e-mails de phishing est lié à la compromission des données de cartes de crédit. Les arnaqueurs connaissent l’historique d’achat de leurs victimes et leur transmettent un e-mail en se faisant passer pour l’entreprise où l’achat a été effectué. L’e-mail demande à la victime de valider les renseignements de la carte de crédit pour protéger son compte.

Pour découvrir les principaux e-mails de phishing ainsi que des exemples visuels, consultez notre billet de blogue sur les e-mails de phishing les plus répandus.

Qui est à risque d’être hameçonné ?

N’importe qui peut être la cible d’une attaque de phishing. Les cybercriminels utilisent des tactiques de phishing ingénieuses grâce à des e-mails, des sites Web et des textos pour inciter les victimes à divulguer des informations personnelles. Un seul moment d’inattention suffit pour permettre à un cybercriminel de mettre en place ses activités malveillantes. La violation de données ou l’infection de l’appareil, du serveur ou du réseau qui en résulte peut causer des dommages importants aux finances et à la réputation de votre organisation.

Qu’est-ce qu’une simulation de phishing par e-mail ?

Les simulations de phishing par e-mail permettent aux employés d’expérimenter une attaque d'hameçonnage, sans les conséquences liées à une vraie compromission de données. Les simulations de phishing par e-mail constituent une façon efficace de vérifier si tous les employés sont en mesure de détecter et de signaler les menaces.

Qu’est-ce qu’un test de phishing ?

Un test de phishing permet à une organisation d’envoyer un faux e-mail malveillant à ses employés et d’analyser leur comportement. Cela permet d’évaluer, pour chaque membre de l’organisation, la probabilité d’être victime d’une attaque de phishing.

Pourquoi le taux d’échec des simulations de phishing est-il utile pour les équipes de sécurité ?

Les taux d’échec aident les équipes de sécurité à évaluer la capacité de leur organisation à se protéger contre les attaques de phishing. Cette donnée permet d’identifier le nombre d’employés ayant besoin d’une formation en sensibilisation à la cybersécurité plus avancée ou plus fréquente, les utilisateurs ou les postes les plus à risque et les mesures à prendre pour réduire le risque.

Comment les simulations de phishing contribuent-elles à la sécurité de l’entreprise ?

Lorsqu’ils lancent une attaque de phishing contre les membres de votre organisation, les arnaqueurs visent à dérober des informations personnelles et corporatives confidentielles, à infecter les ordinateurs et à infiltrer différents réseaux et systèmes. Les simulations de phishing procurent à vos employés les outils nécessaires pour éviter d’être victime de phishing ou d’autres attaques d’ingénierie sociale, et protéger les informations de votre organisation par le fait même.

À quelle fréquence devriez-vous réaliser des campagnes de phishing ?

Terranova Security recommande de planifier entre 6 et 10 campagnes de simulation de phishing par employé par année, avec un intervalle de 40 à 60 jours entre les campagnes. Cette fréquence permet d’éviter de fatiguer les utilisateurs tout en conservant la sensibilisation à la sécurité de l’information au cœur des priorités toute l’année. Toutefois, votre organisation doit évaluer ses propres besoins en sensibilisation à la cybersécurité et ajuster la fréquence au besoin.